Le festival du jeu est de retour à Saint-Maurice-l’Exil

image_pdfimage_print

450 enfants des écoles et plus de 2 000 festivaliers : la première édition du festival du jeu en 2015 fut un succès. Riches de cette expérience, les élus municipaux ont souhaité reconduire cet événement du 16 au 19 novembre, sous la forme d’une biennale, à la salle Louis-Aragon.

Pour cette édition 2017, deux journées seront de nouveau réservées aux écoles de la commune, de la grande section de maternelle au CM2 les jeudi 16 et vendredi 17 novembre. Les deux jours suivants, la biennale accueillera un large public.

Ouverte depuis 2008, la ludothèque municipale reçoit régulièrement des créateurs de jeux de la région sur des temps d’animation spécifiques qui remportent, à chaque fois, un vif succès. De ce constat, s’est imposée l’idée de créer en novembre 2015 un festival du jeu en direction d’un public plus large. Pour cette édition, les ludothécaires proposeront une animation sur le développement durable appelée « CLIP IT » : un jouet créatif, éducatif et 90 % surcyclé contenant des clips (attaches) pour assembler des bouchons en plastique destinés aux déchets (eau, soda, lait…), afin de créer toutes sortes de formes et en faire des œuvres d’art. Cette animation stimulera la créativité et la motricité fine, tout en sensibilisant les enfants aux enjeux environnementaux.

En plus de l’accueil de créateurs de jeux, diverses animations seront proposées sur ces quatre journées : Kapla, tournois, jeux surdimensionnés, jeux de rôle, espace symbolique… L’objectif : permettre aux visiteurs de se rencontrer autour de cet objet culturel fédérateur qu’est le jeu, en facilitant la mixité sociale, l’événement est gratuit. Cette biennale encourage en effet les familles qui n’ont pas l’habitude de fréquenter la ludothèque à passer un moment ludique et convivial. Enfin, c’est l’occasion pour les enfants des écoles de se rencontrer autour du jeu sous toutes ses formes. Pour cet événement, la Ville a reçu une subvention de la CAF de l’Isère de 6 000 €.

Lawrence Krouwel – http://lessor38.fr

Laisser un commentaire